élément décoratif de la page
background-shape
feature-image

Crédit Image - Les Echos

Encore très peu connu il y a quelques mois, le métaverse est actuellement partout, en particulier depuis que Facebook/Instagram est devenu Meta.
Est-ce une tendance geek ou une opportunité business à saisir ?

Les articles et les réactions sont nombreux sur le sujet. Pour autant, le métaverse est encore un univers méconnu et souvent source d’appréhension (75 % des Français indiquent craindre le métaverse, et 14 % seulement déclarent savoir précisément de quoi il s’agit selon une récente étude menée par l’Ifop).

Il y a quelques années, Facebook lançait sa propre cryptomonnaie controversée, et depuis quelques semaines Mark Zuckerberg investit des sommes colossales dans les technologies de réalité augmentée et de réalité virtuelle pour le métaverse.

Se sentir un peu perdu avec ces nouveaux termes qui émergent de toute part entre Métaverse, NFT, blockchain et bien d’autres, c’est normal et nous sommes nombreux dans ce cas. Lorsqu’on s’y intéresse et qu’on comprend que l’idée est de créer un monde virtuel, version Sims 4.0, on reste dubitatifs et inquiets. Il existe déjà une multitude de possibilités dans les modes de consommation, n’est-ce finalement pas qu’un effet de mode ? N’est-ce tout simplement pas un épiphénomène qui va vite s’essouffler ?

Une évolution déjà très avancée.

Et pourtant, la graine du metaverse est déjà plantée depuis longtemps. D’une part, parce que vous êtes en train de lire ces lignes, mais aussi parce que vous observez probablement déjà ses prémices dans votre entreprise. En effet, la crise sanitaire a favorisé le développement du télétravail. Microsoft, qui est très avancé sur le sujet du metaverse, propose une solution utilisée par de nombreuses sociétés. Son outil Teams en particulier est adopté par beaucoup d’entre nous grâce aux interactions digitales qui nous sont offertes. En y réfléchissant bien, ces derniers temps, combien d’entre nous ont passé des entretiens, échangé avec des clients voire même signé des contrats sans jamais rencontrer physiquement leur interlocuteur ? En réalité, ces interactions digitales sont déjà les prémices du metaverse.


Welcome To Metaverse Welcome To Metaverse - Coin Academy

Depuis Second Life jusqu’à The Sandbox

Certains d’entre nous sont davantage dans le metaverse qu’ils ne le pensent : nous créons de plus en plus facilement des avatars, l’option est même directement proposée avec nos smartphones et autres applications sociales. Sur Internet, combien de personnes ne souhaitent pas montrer leur visage, et combien apprécient la possibilité de créer un avatar pour remplacer une photo traditionnelle ? Finalement, la ligne à franchir pour envoyer notre avatar s’asseoir dans une salle de réunion virtuelle au lieu des réunions en visio est-elle si éloignée ?

Au-delà de ces interactions digitales, plusieurs secteurs d’activité ont déjà commencé à intégrer plus amplement le metaverse. Le secteur du luxe pour commencer, dans sa quête d’offrir une expérience de marque unique à ses clients. Les constructeurs automobiles qui pourront présenter leurs modèles ailleurs que dans les concessions, ou encore le secteur du retail qui peut mettre en scène ses produits, leur fabrication, leur traçabilité et les retours clients. Dans les prochaines années, une partie de l’activité de l’e-commerce d’aujourd’hui va ainsi basculer dans le meta-commerce de demain. De nombreuses questions pertinentes restent à se poser pour les entreprises. Beaucoup de produits virtuels non encore créés et des biens immatériels vont avoir demain une réelle valeur, et nombre de services virtuels vont voir le jour dans ces univers. A l’heure actuelle, les marques qui se sont lancées dans le metaverse sont très bien accueillies par les consommateurs. Leur approche est perçue à l’opposé du caractère intrusif souvent reproché au e-commerce. Le metaverse présente un fort potentiel pour enrichir les interactions et les expériences avec les clients.

Conçu pour permettre à tous de reproduire voire d’améliorer les activités qu’ils connaissent déjà dans le monde réel, le metaverse s’affranchit des contraintes du réel afin d’offrir des expériences de vie et des plaisirs individualisés et inédits.

Les Métaverses évoluent avec nos habitudes

Alors, le metaverse est-il un buzzword ou une opportunité business ? Pour Alexis Thomas, co-fondateur de Wonder Partner’s, nous sommes tout simplement à la porte d’une évolution naturelle des modes de consommation, comme nous l’étions dans les années 2000 avec les débuts du e-commerce : “Le metaverse est une gamification de l’univers digital, une évolution majeure de représentation virtuelle du monde réel”. Finalement, les métaverses sont en train de réinventer le commerce de proximité en le faisant venir au consommateur, c’est une des formes de “l’hypermarché de demain” qui se dessine aujourd’hui. “Toutes les tendances de fond ont commencé par un effet de mode, et le seul moyen de voir si un effet de mode va devenir une tendance de fond, c’est de rentrer dans le metaverse et de vivre son évolution”, conclut Alexis Thomas. Alors, nous vient ce célèbre air de The Buggles “Video Killed the Radio Star” dans les années 80, repris dans les années 2000 par l’émergence d’Internet : les évolutions sont souvent un tremplin, mais ceux qui le manquent arrêtent de voler. Les consommateurs veulent améliorer et simplifier leur parcours d’achat et le metaverse peut répondre à cette demande.

Wonder Partner’s accompagne les entreprises qui veulent intégrer le metaverse sur un axe business, retail, et pour cela nous avons créé l’unité Wonder Metaverse. Elle est composée de consultants, de développeurs et de designers spécialistes du metaverse pour vous accompagner dans la conquête de cette nouvelle zone de chalandise.

Pour en savoir plus sur le sujet, n’hésitez pas à nous contacter