élément décoratif de la page
background-shape
feature-image

Instagram, Facebook, Tic Toc, Snapchat… les réseaux sociaux se sont imposés petit à petit comme des médias à part entière. Hier, un média se consommait sur des temps longs. La presse, la télé et la radio étaient des rendez-vous qui rythmaient notre quotidien et sur lesquels les marques se positionnaient en fonction de leurs cibles. En moins de 10 ans, la publicité et la communication ont changé de paradigme. Les réseaux sociaux et leurs gamifications se picorent tout au long de la journée, seul ou en groupe et de 7 à 77 ans.

La réalité augmentée pour ancrer la marque dans le réel.

Dior, Gucci, Mc Donalds (etc.) les marques se sont depuis longtemps appropriées les filtres en réalité augmentée. Comment ça marche ? La technologie est quasiment la même pour tous : en pointant la caméra de votre smarphone sur votre visage, l’application reconnaît les éléments clés de celui-ci (yeux, nez, bouche…) et vient superposer un média qui peut être une 3D, une infographie, une vidéo ou autre. Cette technique a été popularisée par Snapchat avant d’être reprise par Instagram et Facebook. Après avoir eu comme seul usage le partage de messages rigolo avec sa communauté, les marques se sont appropriées l’outil pour porter leur image.

Le filtre en Réalité Augmentée offre aux marques de nombreux intérêts à la fois de vecteur d’image, mais surtout d’appropriation des messages ; une symbiose parfaite au service de la modernisation de l’image de marque au travers des réseaux sociaux.

De la tête de chaton à l’essayage en RA, les filtres commencent à trouver des usages concrets.

Ils n’étaient que ludiques, ils deviennent pratiques. Au-delà de porter simplement l’image de marque (ce qui était déjà bien), la technologie permet aujourd’hui de mettre en scène les produits. Il est désormais courant de voir des marques présenter sous forme de filtres des produits, hier réservés aux boutiques. Ainsi, vous pouvez essayer des lunettes Dior ou des chaussures de chez Balmain le tout grâce aux filtres en réalité augmentée.

D’autre part, ces filtres ajoutent une couche de «trendy» à l’image de marque. On peut créer tout un ensemble d’entertainment pour gamifier les campagnes et ainsi augmenter le temps contact avec la marque. La technologie vient petit à petit s’inscrire dans la stratégie marketing des enseignes. Avec l’accélération des ventes en ligne et la diversification des canaux commerciaux suite à la crise sanitaire que nous traversons, les filtres et les réseaux sociaux se muent en passerelle vers les sites de e-commerce.

Les objectifs marketing des filtres RA sont multiples

  • Augmentez l’appropriation de la marque

  • Augmenter le taux de conversion en facilitant l’essayage augmenté des produits

  • Faire vivre sa communauté et ses réseaux sociaux

  • Porter la croissance digitale des marques.

Ces grands axes s’inscrivent dans une stratégie de marque globale qui sont propres à chaque enseigne avec comme point commun de surfer sur la tendance de fond qu’offre les filtres. La technologie est entrée dans le quotidien des utilisateurs et il est devenu impensable de ne pas en profiter.

Si 2020 a vu l’avènement de filtres Réalité Augmentée au service de la communication, nous pouvons sans risque prédire que 2021 verra les services marketings s’emparer du sujet pour accélérer la croissance du e-commerce. La mutation est engagée vers une qualité toujours plus grande, des expériences plus complètes au service d’un émerveillement des utilisateurs qui facilitera la transformation en acte d’achat.